Quelles zones érogènes négligez vous dans votre relation ?

Lorsque deux personnes engagées l’une envers l’autre font l’amour, il ne s’agit pas seulement d’une libération physique de l’énergie sexuelle refoulée. Il s’agit de deux personnes qui décident de se partager pleinement l’une avec l’autre, mentalement et physiquement. Le désir de donner du plaisir, et d’être soi-même satisfait, est un aspect majeur de cet acte de partage. Bien sûr, les compétences et les connaissances individuelles jouent un rôle énorme dans votre capacité à satisfaire votre partenaire. Si vous ne comprenez pas parfaitement le corps d’une autre personne et la manière d’exploiter au mieux ses zones de plaisir, vous laissez beaucoup de choses sur la table en ce qui concerne la satisfaction sexuelle potentielle.

Voici quelques endroits que vous pourriez négliger dans vos voyages sexuels :

Les seins

Cette question est à double tranchant, car elle s’applique aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Les seins des femmes sont beaucoup plus sensibles que ceux des hommes, c’est pourquoi il s’agit surtout d’un jeu de femmes. Les mamelons et le tissu mammaire, en général, sont extrêmement sensibles. Jouer avec eux est un moyen précieux de rendre votre partenaire beaucoup plus excité. Les seins jouent également un rôle important dans l’appréciation visuelle du sexe par les hommes. En tant que femme, vous pouvez utiliser vos seins de nombreuses façons différentes pour atteindre tous les objectifs auxquels votre homme est programmé à répondre. Pour celles qui souhaitent utiliser leurs seins de manière plus intensive. L’essentiel est que les seins et les mamelons sont ridiculement malmenés dans notre paysage sexuel actuel.

Les oreilles

Il ne s’agit pas de suggérer que vous fassiez l’amour avec les oreilles de quelqu’un ou que vous mettiez vos parties génitales autour d’elles, mais beaucoup de gens sous-estiment l’effet qu’un petit jeu avec les oreilles peut avoir dans la chambre. Nos oreilles sont très sensibles, grâce à leur peau fine, pleine de terminaisons nerveuses sensibles. Un petit peu de jeu ou de morsure peut être très efficace et faire se tordre de plaisir votre partenaire en l’ajoutant comme accessoire à ce qui serait normalement une session normale entre vous deux.

Le cerveau

Aussi cliché que cela puisse paraître, le cerveau est la plus grande zone érogène du corps. Ce qui vous excite, vous et votre partenaire, vient en fin de compte du cerveau. La façon dont vous bougez, dont vous parlez et dont vous utilisez la tension sexuelle à votre avantage constitue une part importante de toute rencontre sexuelle intéressante. Si vous êtes capable de mieux exploiter l’aspect mental du sexe, chaque sensation sera augmentée de plusieurs ordres de grandeur. Prenez le temps d’utiliser correctement les mécanismes de poussée et de traction pour créer une rencontre sexuelle qui ressemble davantage à une histoire avec des hauts et des bas qu’à une expérience d’attendrissement de la viande.

Une grande partie de la population est beaucoup trop centrée sur le bassin lorsqu’il s’agit de rencontres sexuelles significatives. Il est possible d’en faire beaucoup plus en utilisant ces zones érogènes moins connues qui peuvent finalement amener votre vie sexuelle à des sommets imprévus. Vous devez toujours prendre soin de discuter avec votre partenaire et de déterminer le type de jeu qu’il apprécie. À partir de là, c’est à vous de décider de la manière dont vous allez intégrer ces désirs dans la chambre à coucher.

Vrai ou faux : 5 idées reçues sur le sexe
L’edging, maintenir l’excitation sexuelle pour des orgasmes décuplés