Dyspareunie : quand les rapports sexuels font mal…

Selon les statistiques, 10 à 15% des femmes en âge de procréer souffrent de douleurs lors des rapports sexuels. En termes médicaux, nous parlons de dyspareunie et c’est un problème qui peut avoir plusieurs causes qui peuvent toutes être résolues, mais il est bon d’en parler avec un gynécologue pour trouver la cause, et éviter de ruiner la relation et sa sexualité.

Voyons ensemble les principales causes de la dyspareunie.

Différents degrés

La douleur peut être définie comme légère si, pendant ou après la relation, vous ressentez des sensations de brûlure et un inconfort, mais il s’agit d’un trouble temporaire.
La douleur modérée est définie comme si vous vous sentiez mal pendant les rapports sexuels, mais que vous êtes capable d’accomplir l’acte sexuel.
Enfin, la douleur est considérée comme intense lorsque la pénétration n’est même pas possible.

Une malformation

L’une des causes de la dyspareunie est la malformation du système reproducteur. Ce sont des situations, comme la présence d’un hymen résistant ou d’un septum fibreux qui divise le vagin, présent dès la naissance et qui ne se manifeste qu’au premier rapport sexuel. Les filles qui ont ces malformations, qui sont en fait assez rares, sont incapables d’avoir des rapports sexuels, mais la situation peut être résolue par une simple intervention chirurgicale qui implique l’incision de l’hymen ou de la cloison fibreuse, ce qui permet de ramener la situation à la normale. Ces opérations sont effectuées à l’hôpital de jour.

Infections

Les infections à Candida, Chlamydia ou autres champignons et bactéries causant des maladies sexuelles sont parmi les causes les plus courantes de dyspareunie. Ils causent souvent des brûlures et des douleurs dans les relations sans autres symptômes. Dans de nombreux cas, il s’agit de cystites ou d’infections urétrales qui affectent les rapports sexuels parce qu’elles causent une inflammation constante. Pour détecter ces infections, vous avez besoin d’un écouvillon vaginal ou d’une culture d’urine, puis, selon les instructions de votre médecin, d’un traitement antibiotique ou antifongique.

Maladies bénignes

Une autre cause très fréquente de douleur dans les relations est l’endométriose, lorsqu’elle affecte le vagin.
Même les kystes dans les glandes de Bartolini ou la présence de myomes dans certaines positions de l’utérus peuvent provoquer une dyspareunie. Dans ces cas, après un examen gynécologique, la cause du problème est traitée soit par des médicaments, soit par la chirurgie.

Après la naissance

Après une épisiotomie (coupure du périnée) se forme une cicatrice qui, si elle est très profonde, peut provoquer des douleurs dans les relations post-partum. Il s’agit habituellement d’un trouble temporaire, qui disparaît de lui-même en quelques semaines. Pour faciliter la reprise des relations après l’accouchement, le médecin peut recommander des gels lubrifiants. Dans de rares cas, cependant, la cicatrice est très profonde et peut nécessiter une petite opération pour fixer la suture.

Stress

Les causes sous-jacentes des rapports sexuels douloureux ne sont pas toujours physiques. Parfois, en fait, les traumatismes psychologiques ou le stress peuvent nuire à la sérénité sexuelle. Les difficultés dans la vie d’un couple, par exemple, peuvent survenir avec la douleur dans les relations, et la dyspareunie peut aussi affecter les femmes qui connaissent des tensions professionnelles ou familiales particulières. Il est donc nécessaire d’exclure toute cause physique et d’évaluer les difficultés psychologiques, peut-être avec l’aide d’un expert.

Le sexe après le cancer du sein
Faire l’amour prévient certains maux intimes