C’est quoi l’edging ?

L’edging, de l’anglais ‘edge’ qui signifie ‘bord’, est une pratique qui consister à contrôler l’excitation sexuelle jusqu’à être au bord de l’orgasme. On parle aussi de technique de contrôle de l’orgasme. En bref, il s’agit de faire monter l’excitation jusqu’à se trouver ‘au bord’ de l’orgasme puis de stopper net. Et répéter à plusieurs reprises avant de se laisser aller à l’orgasme. L’intérêt ? Faire durer au maximum l’état d’excitation préorgasmique pendant lequel le plaisir est décuplé… pour atteindre des orgasmes encore plus puissant. En effet, l’edging permettrait aussi d’augmenter la durée et l’intensité de l’orgasme en question. En pratique ? Retarder l’orgasme nécessite une bonne connaissance de son propre corps, de celui de l’autre – pour déceler les signes annonciateurs de l’arrivée de l’orgasme – ou, à défaut, une communication fluide entre les partenaires.

À lire en complément : Le sexe tantrique : comment prolonger le plaisir sexuel

Quel est l’intérêt du contrôle de l’orgasme ?

En plus de la promesse d’orgasmes encore plus satisfaisants, l’edging a aussi d’autres atouts. Retarder l’orgasme est un moyen de faire durer plus longtemps le rapport sexuel. Et quand on sait que la durée moyenne d’un rapport sexuel est de 5,4 minutes*… Autre intérêt ? Espérer atteindre un orgasme simultanée en retardant l’arrivée de celui de son partenaire jusqu’au moment où on se sent soi-même au bord de l’orgasme. Quant aux pratiques sexuelles solo, l’edging permet des orgasmes de qualité … et c’est aussi un bon moyen de s’entraîner pour mieux connaître ses limites.